,

La Nouvelle Islamophobie

Disponibilité :

Plus que 1 en stock


Du livre haineux d’Oriana Fallaci aux « provocations » de Michel Houellebecq, en passant par certaines déclarations d’intellectuels et éditorialistes de renom, l’Islam fait depuis peu l’objet de critiques violentes qui se nourrissent de tous les amalgames ( notamment avec le terrorisme islamiste) : l’idée se répand, confortée par les thèses de Samuel Huntington sur le « choc des civilisations », que l’islam est une religion dangereuse et qu’elle représente une menace pour la France et ses valeurs. A partir d’une enquête approfondie et d’une analyse de la rhétorique anti-musulmane, les auteurs s’attachent dans ce livre à mettre en lumière les anciens et les nouveaux registres de l’islamophobie « à la française », du mépris chrétien pour la religion musulmane à la xénophobie de l’extrême droite, en passant par l’offensive des « intégristes » de la « laïcité » ou la haine de l’arabo-musulman dans certains milieux juifs radicaux. Ils expliquent en particulier que cette islamophobie s’ancre très profondément dans la mémoire de l’Algérie coloniale : la crainte et la haine du musulman semblent avoir progressivement succédé à celles de l’ « Arabe », mêlant haine religieuse, racisme et peur des nouvelles « classes dangereuses », les jeunes de banlieues. Vincent Geiser est chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman ( CNRS) et enseigne à l’Institut d’études politiques d’Aix- en- Provence. Il est l’auteur de Ethnicité républicaine (Presses de Sciences Po – 1997), Diplômés maghrébins d’ici et d’ailleurs ( CNRS Editions- 2000-), et de Le Syndrome autoritaire. Sociologie de la Tunisie de Bourguiba à Ben Ali ( en collaboration, Presses de Sciences Po, 2003)

6,50

Plus que 1 en stock

Du livre haineux d’Oriana Fallaci aux « provocations » de Michel Houellebecq, en passant par certaines déclarations d’intellectuels et éditorialistes de renom, l’Islam fait depuis peu l’objet de critiques violentes qui se nourrissent de tous les amalgames ( notamment avec le terrorisme islamiste) : l’idée se répand, confortée par les thèses de Samuel Huntington sur le « choc des civilisations », que l’islam est une religion dangereuse et qu’elle représente une menace pour la France et ses valeurs. A partir d’une enquête approfondie et d’une analyse de la rhétorique anti-musulmane, les auteurs s’attachent dans ce livre à mettre en lumière les anciens et les nouveaux registres de l’islamophobie « à la française », du mépris chrétien pour la religion musulmane à la xénophobie de l’extrême droite, en passant par l’offensive des « intégristes » de la « laïcité » ou la haine de l’arabo-musulman dans certains milieux juifs radicaux. Ils expliquent en particulier que cette islamophobie s’ancre très profondément dans la mémoire de l’Algérie coloniale : la crainte et la haine du musulman semblent avoir progressivement succédé à celles de l’ « Arabe », mêlant haine religieuse, racisme et peur des nouvelles « classes dangereuses », les jeunes de banlieues. Vincent Geiser est chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman ( CNRS) et enseigne à l’Institut d’études politiques d’Aix- en- Provence. Il est l’auteur de Ethnicité républicaine (Presses de Sciences Po – 1997), Diplômés maghrébins d’ici et d’ailleurs ( CNRS Editions- 2000-), et de Le Syndrome autoritaire. Sociologie de la Tunisie de Bourguiba à Ben Ali ( en collaboration, Presses de Sciences Po, 2003)


Expédié de : France

Vendu par: : Lagofa UGS : 9782707140609 Catégories : ,
( 1 évaluation ) Voir toutes les évaluations

Aucune évaluation n'a encore été déposée pour ce produit.

Frais d'expédition

Pays État Coût
France Tout(es) 5,00

Coordonnées de livraison

Expédition depuis France
Frais d'expédition maximum par commande 5,40
Livraison offerte pour toute commande supérieure à 30,00