, ,

Echec de l’islam politique (l’)

Disponibilité :

Plus que 1 en stock


« Il ne s’agit pas ici de l’islam éternel et intemporel, jugé à l’aune de sa capacité à « penser le politique », à s’intégrer dans les systèmes politiques modernes, à accepter la démocratie. Ce sont les mouvements islamistes contemporains qui sont en cause, et ce qu’ils disent, eux, de l’islam censé légitimer leur action. Comment justifient-ils leur activisme politique ? Quelles ruptures et quelles continuités par rapport à la tradition de l’islam politique peut-on lire dans leurs textes théoriques et leurs discours politiques multiples ? Comment fonctionnent effectivement les « modèles islamiques » déjà proposés (républiques « islamiques », Iran, Afghanistan..) ? Quelles sont les raisons sociales de leur succès apparent ? Par rapport aux systèmes politiques modernes, ils prétendent à une « supériorité » , y a-t-il là plus qu’une rhétorique fondamentaliste ? En réalité, on ne saurait se dissimuler l’échec de l’islam politique – échec déjà inscrit dans les faits ou échec annoncé par la faiblesse intellectuelle de son projet, réfléchi et mis en oeuvre par des intellectuels eux-mêmes en situation d’échec. Cela ne signifie pas que des partis islamistes comme le FIS algérien ne peuvent accéder au pouvoir, mais que ces partis n’inventeront aucune société nouvelle. « Ce sera l’ordre moral après la révolution. Le modèle islamique est pour les riches l’Arabie Saoudite : la rente plus la chariat , et pour les pauvres le Pakistan, le Soudan, et l’Algérie demain : le chômage plus la chariat. »

24,10

Plus que 1 en stock

« Il ne s’agit pas ici de l’islam éternel et intemporel, jugé à l’aune de sa capacité à « penser le politique », à s’intégrer dans les systèmes politiques modernes, à accepter la démocratie. Ce sont les mouvements islamistes contemporains qui sont en cause, et ce qu’ils disent, eux, de l’islam censé légitimer leur action. Comment justifient-ils leur activisme politique ? Quelles ruptures et quelles continuités par rapport à la tradition de l’islam politique peut-on lire dans leurs textes théoriques et leurs discours politiques multiples ? Comment fonctionnent effectivement les « modèles islamiques » déjà proposés (républiques « islamiques », Iran, Afghanistan..) ? Quelles sont les raisons sociales de leur succès apparent ? Par rapport aux systèmes politiques modernes, ils prétendent à une « supériorité » , y a-t-il là plus qu’une rhétorique fondamentaliste ? En réalité, on ne saurait se dissimuler l’échec de l’islam politique – échec déjà inscrit dans les faits ou échec annoncé par la faiblesse intellectuelle de son projet, réfléchi et mis en oeuvre par des intellectuels eux-mêmes en situation d’échec. Cela ne signifie pas que des partis islamistes comme le FIS algérien ne peuvent accéder au pouvoir, mais que ces partis n’inventeront aucune société nouvelle. « Ce sera l’ordre moral après la révolution. Le modèle islamique est pour les riches l’Arabie Saoudite : la rente plus la chariat , et pour les pauvres le Pakistan, le Soudan, et l’Algérie demain : le chômage plus la chariat. »


Expédié de : France

Vendu par: : Lagofa
UGS : 9782020141536 Catégories : , ,

Basé sur 0 avis

0.0 moyenne
0
0
0
0
0

Seuls les clients connectés qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.

Il n'y a pas encore d'avis

( 1 évaluation ) Voir toutes les évaluations

Aucune évaluation n'a encore été déposée pour ce produit.

Frais d'expédition

Pays État Coût
France Tout(es) 5,00

Coordonnées de livraison

Expédition depuis France
Frais d'expédition maximum par commande 5,40
Livraison offerte pour toute commande supérieure à 30,00