,

D’oslo a l’irak

Disponibilité :

4 en stock

Vendu par : Al Bouraq

” Lorsque Edward Said est mort en septembre 2003, après dix ans de lutte contre la leucémie, il était probablement l’intellectuel le plus célèbre du monde. [..] A partir de 1967, avec toujours plus de force et de passion, il a été un commentateur brillant et incontournable de la crise du Moyen-Orient et un avocat de la cause palestinienne. [..] Pendant trente ans, pratiquement à lui seul, il a maintenu ouverte en Amérique une conversation sur Israël, la Palestine et les Palestiniens. Ce faisant, il a rendu un service inestimable au pays, en prenant des risques personnels considérables. ” Tony Judt. Les articles de ce recueil vont de décembre 2000 à mars 2003. Presque tous ont été publiés initialement dans un journal arabophone, le quotidien Al-Ahram du Caire, ce qui permet aux lecteurs occidentaux d’Edward Said de savoir ce qu’il avait à dire à un public arabe. Ils proposent l’éclairage de ” l’un des théoriciens les plus influents de la fin du XXe siècle ” (Tony Judt) sur une période particulièrement tumultueuse au Moyen-Orient – déclenchement de la seconde Intifada, effondrement final du processus de paix, réoccupation par Israël de la Cisjordanie et de Gaza – et dans le monde – massacre du 11 septembre 2001, guerre de représailles en Afghanistan, longue marche des Etats-Unis vers l’intervention en Irak. Edward W. Said, disparu en septembre 2003, était professeur de littérature anglaise et comparée à l’université Columbia (New York). Il a notamment publié L’Orientalisme (Seuil, 1997), Culture et impérialisme (Fayard, 2000) et Culture et résistance (Fayard, 2004).”

22,30

4 en stock

Report Abuse

” Lorsque Edward Said est mort en septembre 2003, après dix ans de lutte contre la leucémie, il était probablement l’intellectuel le plus célèbre du monde. [..] A partir de 1967, avec toujours plus de force et de passion, il a été un commentateur brillant et incontournable de la crise du Moyen-Orient et un avocat de la cause palestinienne. [..] Pendant trente ans, pratiquement à lui seul, il a maintenu ouverte en Amérique une conversation sur Israël, la Palestine et les Palestiniens. Ce faisant, il a rendu un service inestimable au pays, en prenant des risques personnels considérables. ” Tony Judt. Les articles de ce recueil vont de décembre 2000 à mars 2003. Presque tous ont été publiés initialement dans un journal arabophone, le quotidien Al-Ahram du Caire, ce qui permet aux lecteurs occidentaux d’Edward Said de savoir ce qu’il avait à dire à un public arabe. Ils proposent l’éclairage de ” l’un des théoriciens les plus influents de la fin du XXe siècle ” (Tony Judt) sur une période particulièrement tumultueuse au Moyen-Orient – déclenchement de la seconde Intifada, effondrement final du processus de paix, réoccupation par Israël de la Cisjordanie et de Gaza – et dans le monde – massacre du 11 septembre 2001, guerre de représailles en Afghanistan, longue marche des Etats-Unis vers l’intervention en Irak. Edward W. Said, disparu en septembre 2003, était professeur de littérature anglaise et comparée à l’université Columbia (New York). Il a notamment publié L’Orientalisme (Seuil, 1997), Culture et impérialisme (Fayard, 2000) et Culture et résistance (Fayard, 2004).”

UGS : 9782213623733 Catégories : ,

Prêt à expédier dans 3-5 jours ouvrés


Basé sur 0 avis

0.0 moyenne
0
0
0
0
0

Seuls les clients connectés qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.

Il n'y a pas encore d'avis

Informations sur la boutique

  • Nom de la boutique : Al Bouraq
  • Boutique : Al Bouraq
  • Adresse :
  • Aucun avis trouvé pour l'instant !

PANIER D'ACHAT

close